Vitesse - Dangerosité



Collectif du chemin de la Lougne
             
Depuis 6 ans, nous supportons patiemment le passage de milliers de tonnes de pierres sur le chemin de la Lougne , ceci en pure dérogation donnée par la municipalité de la Cadière d’azur aux poids lourds d’un PTC de plus de 9 tonnes, accordée aux activités de terrassement  de la société SOLETER dont le siège social est à Saint Cyr sur mer au titre d’un Permis d’Aménager du 10 Janvier 2012 accordé au propriétaire d’un terrain forestier pour :  "Affouillement et exhaussement de sol en vue de la plantation d’une olieraie’’
 
Bien que nous ne contestions pas le bien-fondé de la création d’oliveraies sur le secteur de la Barbarie, nous ne pouvons que constater qu’au regard de :
• La longévité des travaux entrepris depuis 2012, et non encore achevés à ce jour en 2018
• La superficie d’exploitation bien supérieure aux 5 ha autorisés au Permis d’Aménager
• La profondeur des affouillements bien supérieure à celles utilement nécessaires à la préparation et au profilage des sols (restanques ) en vue d’une simple exploitation d’oliveraie , et qui affectent en grande épaisseur les blocs du sous-sol 
• Du gigantisme des volumes de matériaux prélevés et utilisés à des fins autres que la réalisation de l’ouvrage sur l’emprise duquel ils ont été extraits, 
• Du transfert par dérogation en camions de gros tonnage des roches extraites  sur une voie routière particulièrement étroite
• Enfin de la perspective de l’extension, voire du doublement de cette exploitation  en une deuxième tranche à venir de l’autre coté du Vallon de La Barbarie…
Sous couvert d’une banale exploitation d’oliveraie, il s’agit en réalité d’ une véritable carrière à ciel ouvert existant depuis 6 ans -à  proximité d’habitations- couvrant l’extraction de milliers de tonnes de pierres du sous sol et fort bien connues sous le nom de ‘’pierres des Lecques’’. 
C’est pourquoi :
- Face à cette pratique inacceptable, hors des autorisations réglementaires nécessaires,
- Face aux  dangers engendrés par les allers retours incessants  des camions de plus de 20t sur une voie étroite et interdite de fait aux plus de 9t (sauf dérogation !): croisements impossibles sur cette voie étroite avec grande difficulté imposée aux riverains de faire marche arrière et  face à l’irrespect de la limitation de vitesse (30km/h max) par les chauffeurs de ces poids lourds,
- Face aux dégradations de la chaussée et des réseaux d’eau, causées par le passage incessant des camions lourdement chargés, 
- Face aux nuisances sonores d’extraction et de charrois de gros tonnages sur une voie trop étroite, du lever du jour jusqu’à la tombée de la nuit.
- Face au soulèvement de nuages de poussières d’extraction poussés par le mistral dans le couloir des habitations du Chemin de La Lougne,
Nous,  habitants du Chemin de La Lougne, défendons notre tranquillité, notre sécurité
et notre environnement : NON A UNE NOUVELLE TRANCHE



Décharge du Castellet





Lettre Députée à Procureur

 La Cadière d’Azur,  29 novembre 2017 

 

 A Monsieur le Préfet du Var 

 

Objet : décharge illégale du Castellet et dangerosité de la D 87 

Références : notre courrier du 11 juillet 2017 – votre courrier du 4 septembre 2017. 

 

 

Monsieur le Préfet, Madame, Monsieur, 

 

      Suite à notre courrier du 11 juillet concernant notre inquiétude relative aux risques pour l’environnement et la sécurité publique (départementale 87 dangereuse), liés à l’activité d’une décharge illégale de stockage de déchets inertes sur la commune du CASTELLET, votre lettre du 4 septembre 2017 nous indiquait que vous aviez mis les exploitants en demeure de régulariser leur situation notamment en évacuant sous un mois les déchets visibles en surface et à défaut, que les installations en cause pourraient faire l’objet de sanctions administratives et pénales. (Arrêté du 18/08/2017) 

Nous vous remercions vivement pour l’action que vous avez engagée et nous avons pu constater, jusqu’au jeudi 16 novembre,  une baisse importante de la circulation de véhicules poids lourds approvisionnant ce site……ce qui nous causait le plus de nuisances et d’insécurité. 

Cependant, vendredi  17 novembre, nous avons à nouveau constaté la circulation d’une trentaine de camions chargés à priori de pierres en vue de les acheminer sur le site pour être concassées……puis stockées ? enfouies ?... 

L’activité du site est donc rétablie ?… 

Par ailleurs Madame la Député de la 6ème circonscription du VAR, Valérie GOMEZ-BASSAC, qui avait été également alertée sur le sujet, nous a indiqué, par un courrier du 12 septembre 2017 que Madame le MAIRE du CASTELLET avait pris un arrêté pour mettre un terme à cette décharge et qu’il devait devenir effectif fin septembre 2017. 

Nous nous sommes rendus à la mairie lundi 21 novembre et nous avons rencontré le Directeur Général des Services qui nous a indiqué avoir eu récemment une personne de vos services  à propos du non-respect des arrêtés interruptifs de travaux adressés par la MAIRIE et dont l’accusé de réception du prévenant est au 25 octobre. 

Ce jour, 29 novembre 2017, l’activité de la décharge n’a pas cessé, elle reçoit encore plusieurs camions par jour qui viennent déverser leur chargement. Les recours à la loi que vous avez pris pour la tranquillité et la bonne sécurité des riverains et la protection de l’environnement ne sont pas à ce jour suivis d’effets.  

Dans l’attente que ces nuisances s’arrêtent, nous vous prions de croire, Monsieur le PREFET, Madame, Monsieur, en l’assurance de nos respectueuses salutations. 

 

ADIR (Association de Défense de l’Intérêt des Riverains) Jas de Clare– Jean-Luc BRIANT   @ : adirjasdeclare@gmail.com 

AML (Association de la Muraille Longue) – Reina RACINE   @ : reinaracine@hotmail.com 

ARCADE (Association de Résidents de la Cadière d’Azur pour la Défense de l’Environnement) – Marcel SIMON 

 


 La Cadière d’Azur, 29 novembre 2017   

 

 A Madame la députée  de la 6ème circonscription du Var 

Valérie GOMEZ-BASSAC  

Sous couvert de Monsieur Loris GAUDIN col. Parl. 

Assemblée Nationale,  

126 rue de l’université, 75007 PARIS 

Le collectif d’associations du nord de la Cadière d’Azur sous couvert de l’ARCADE :  

817 chemin des Luquettes, 83740 La Cadière d’Azur 

Tél : 06 87 04 00 78              @ : arcade.jm@orange.fr 

Site: www.arcadiere.org 

 

Objet : Dangerosité de la D87 et décharge du Castellet 

Réf : notre courrier du 11 juillet 2017 - votre courrier du 12 septembre 2017 

 

Chère Madame, Cher Monsieur, 

Nous tenions à vous remercier vivement pour votre action (signalée dans votre lettre du 12 septembre 2017) auprès de Madame le Maire du CASTELLET, concernant la décharge illégale route des oratoires au CASTELLET  

Madame le Maire du CASTELLET vous a indiqué qu’elle avait pris plusieurs arrêtés interruptifs de travaux correspondant à différentes infractions pour mettre un terme à cette décharge et qu’ils devaient devenir effectifs à partir de fin septembre. 

Nous avons effectivement constaté une baisse importante de la circulation de camions qui approvisionnaient cette décharge, mais… vendredi  17 novembre une rotation de camions, au moins d’une trentaine de véhicules, a repris… pour amener des tonnes de pierres à l’installation de concassage. Pour stockage ? Ou enfouissement ? 

En nous rendant le 21 novembre à la mairie du Castellet nous avons eu un entretien avec le Directeur Général des Services, qui nous a confirmé que le nécessaire avait été fait et qu’il avait eu un responsable de la Préfecture à ce sujet car la reprise du chantier lui avait déjà été signalée par ailleurs. 

Ce jour, 29 novembre 2017, l’activité de la décharge n’a pas cessé, elle reçoit encore plusieurs camions par jour qui viennent déverser leur chargement. Nous avons à nouveau saisi Monsieur le Préfet le 29 novembre 2017, afin qu’il puisse agir en conséquence et que Monsieur le procureur soit saisi. 

Dans l’attente que ces nuisances s’arrêtent et que la situation se rétablisse, nous vous prions de croire, Madame la Députée, Monsieur, en l’assurance de nos respectueuses salutations. 

 

ADIR (Association de Défense de l’Intérêt des Riverains) Jas de Clare– Jean-Luc BRIANT   @ : adirjasdeclare@gmail.com 

AML (Association de la Muraille Longue) – Reina RACINE   @ : reinaracine@hotmail.com 

ARCADE (Association de Résidents de la Cadière d’Azur pour la Défense de l’Environnement) – Marcel SIMON 

 


Lettre de la Députée en date du 12/01/2018